10- Année 2013-2014

1°)  Chacun imagine les principales informations d’un fait divers (on fait tourner la feuille…) A partir des informations transmises, on imagine un scénario original (fable, pamphlet, article, nouvelle…)

Qui ?……….Une citrouille
A fait quoi ?…..A roulé par terre
Où ?…………….Au Palais de l’Elysée
Quand ?……….Le jour de l’élection de François Hollande
Pourquoi ?…….Manifestation
Comment ?……D’électeur en électeur.

Mais que s’est-il passé hier matin
Dans la cour pavée de l’Élysée ?
Était-ce un garde allumé ?
Un chien jaune mal éduqué ?

Mais non, cette agitation
Ayant fait perdre raison
Aux électeurs avec passion ?
Pour François, c’était l’élection.

Elle a roulé tel un fromage,
En ignorant tous les usages,
Tout renversé sur son passage
Sans inquiéter l’aréopage.

Le président bien intrigué
Sur son sillage s’en est alléholcitrou1
A demandé que soit acté
La trop sauvage équipée.

Enquête fut diligentée
Et sur la terre on a trouvé
Des traces orange, presque dorées
D’une citrouille, il s’agissait.

De cette grande animation
Ne reste pas en la maison
De trace ni de compassion
Pour une manif de potiron.

citr

 

 

 

 

La soupe honnie leur fut servie
Les électeurs toujours contrits
Viennent de voter et c’est ainsi
Qu’alors la peur nous a repris.

Géraldine

Qui ?……….Un hermaphrodite
A fait quoi ?….. a mangé
Où ?……………. sur le toit
Quand ?……….au  Jt
Pourquoi ?…….une fringale frénétique
Comment ?……avec de la crème chantilly

A la une de ce JT

escargot122

Vers de terre et escargots ont manifesté hier pour une allocation « crème chantilly »
Hermaphrodites et donc obligés depuis l’origine des temps de s’accoupler pour échanger leur sperme, ils ont revendiqué leur droit à s’auto-accoupler. Fini le mariage pour tous ! Vive l’auto-mariage. Depuis qu’ils ont appris que le fait de manger de la crème chantilly frénétiquement leur permettait de s’auto-féconder, ils le crient sur tous les toits.
Du coup les huîtres alternativement mâles et femelle veulent se joindre au mouvement. Quant aux crépidules qu’il n’est pas rare de rencontrer empilées les unes sur les autres sur les coquilles de moules (femelles à la base, mâles au sommet et hermaphrodites au milieu de la pile), elles espèrent profiter de la nouvelle loi pour ne plus être obligées de s’entasser les unes sur les autres.

-Crepidules

Laurent

Qui ?……….le voisin
A fait quoi ?….. a cherché des poux
Où ?……………. sur la tête du capitaine de pédalo
Quand ?……….toujours
Pourquoi ?…….il déprimait
Comment ?……par le trou de la serrure

Le voisin était un grand jaloux. Sur la tête du capitaine de pédalo, il cherchait toujours des poux. C’est pourquoi il ne fut pas invité. C’est pourquoi il déprimait. Mais de la légion d’honneur, il fut décoré pour avoir mis dans le trou de la serrure son nez.

honneur

Jano

Qui ?……….le clown
A fait quoi ?….. a étranglé la trapéziste
Où ?……………. dans le cirque Zavatta
Quand ?……….dans la nuit
Pourquoi ?…….il ne la supportait plus
Comment ?……avec les toiles d’araignée pendues au plafond

clownDans le grand cirque Zavatta.
Ça sent le pop-corn et la barbe-à-papa
On a fait le plein sous le chapiteau
Et monsieur Loyal fait son numéro

Mais le clown fait grise mine
Dans l’ombre il rumine son crime
Il est amoureux de l’écuyère
Et la trapéziste lui fait vivre l’enfer

Heureusement il a fait son calcul
Puisqu’il est aussi funambule
Dès que la trapéziste prend son envol
Sur son fil il caracole

Il la rejoint pour l’étrangler
Avec les toiles d’araignées
Et la trapéziste tombe à pic
Sous les applaudissements du public

trapezeDans le grand cirque Zavatta
Plus rien ne va – le Samu est là
Mais il est trop tard et le légiste
Ferme les yeux de la trapéziste

Tandis que la police
Jongle avec les indices
Que le clown essaie de dompter sa peur
Car il va passer un mauvais quart d’heure

Vivre avec un clown c’est pas triste
Vivre avec une trapéziste, c’était pas drôle

Emmanuelle

Qui ?……….le docteur
A fait quoi ?….. une erreur médicale
Où ?……………. en Alsace
Quand ?……….en 1920
Pourquoi ?…….par jalousie
Comment ?……en lui enfonçant un thermomètre dans le fond de la gorge

NOTE DE L’ ARS à TOUS LES MEDECINS DE FRANCE:

Une grave erreur médicale, commise en 1920 à Strasbourg, vient seulement d’être élucidée :
« Un médecin roumain, installé depuis longtemps, et ayant peu de patients, jaloux de ses confrères alsaciens, s’est vengé (en proie à une crise de délire) sur le fils de l’un d’eux, venu lui apporter des papiers administratifs, en lui enfonçant un thermomètre au fond de la gorge .
Cette manœuvre a été à l’origine, pour l’enfant, d’une blessure au pharynx, et pour le médecin, d’une cabale de tous ses confrères la ville à son encontre, ce qui l’a obligé à quitter la région ».

thermometre

En conséquence de quoi, l’ARS vous demande de ne posséder que des thermomètres à bout rond, et de contenir vos pulsions agressives à l’égard de vos confrères et de leur famille.

Christine

Qui ?……….la future maire de Paris
A fait quoi ?….. se conjugue au féminin
Où ?……………. à Paris
Quand ?……….à minuit
Pourquoi ?…….pour ennuyer les pachydermes au Sénat
Comment ?……en marchant au pas

Le masculin l’emporte sur le féminin ?

senat

Plus maintenant ! Aujourd’hui l’adjectif, qu’il soit épithète ou attribut, s’accorde en genre et en nombre avec le nom le plus proche. C’est avec joie que la Ministre des droits des femmes, future maire de Paris, a annoncé la bonne nouvelle à toutes ses partisanes. «Désormais, la grammaire française se conjugue au féminin », s’est-elle écriée en marchant vers la foule. « Les pachydermes du Sénat n’ont plus qu’à bien se tenir. Car les matriarches sont de retour. »

Elodie

 

2°) Objet inanimé : faites parler un objet : mettez-vous à sa place, laissez parler ses émotions… à la lecture du texte, les auditeurs (ici les lecteurs !…) doivent deviner de quel objet il s’agit …

Je m’ennuie ! Qu’est-ce que je m’ennuie !
Perché là-haut, sur une étagère poussiéreuse. A me tourner les pages du soir au matin et du matin au soir. A attendre vainement que quelqu’un daigne s’intéresser à moi, poser ses doigts sur moi et me déshabiller du regard.
Si au moins mon voisin m’adressait la parole. Mais il reste muet. Il paraît qu’il est plus à l’aise à l’écrit qu’à l’oral.
Ah ! J’entends des pas. Quelqu’un approche. Je distingue le haut de son crâne à la chevelure hirsute, ses yeux pétillants, ses mains blanches et soignées.
Et flûte ! C’est mon voisin qui a été préféré. J’ai pourtant mis mes plus beaux atours : une couverture mauve et un titre aux lettres dorées. Pourquoi m’a-t-il boudé ? Hélas, je n’ai plus qu’à roupiller.
Ah ! J’entends des pas. Quelqu’un approche…

livre

Elodie

J’ai une place privilégiée au centre de la table. Je regarde Carole le nez en l’air, Christian, goguenard, Jean très sérieux, déjà appliqué à écrire, Laurent avec le dico des rimes, Emmanuelle, le sourire à la bouche, Christine en train d’examiner la pointe de son crayon…. Tiens, Géraldine n’est pas là, mais elle va sûrement arriver …
Je guette leurs changement d’expression et le nombre de lignes déjà écrites. J’adore !
Mais je déteste que l’on me fasse travailler ! car ils ne sont pas très doués, ils me tripotent dans tous les sens, me mettent à l’envers, appuient n’importe comment sur mon estomac. Et, comble du comble, se plaignent que je suis trop bruyant ou que mon travail est mauvais.
Mais tant pis : je suis au centre des travaux d’écriture, et mes petits copains mécaniques travaillent aussi, me laissant de nombreux répits.
Vive Emmanuelle et Jean-Luc qui m’a récemment réparé !

taille-crayon--lectrique-moyen

Christine

En me voyant, tous les enfants accourent
Ils se disputent en me tournant autour
Ils me secouent, ils appellent leur mère
A la rescousse
Et les secousses
Me donnent le mal de mer.

A vol d’oiseau nous grimpons vers le ciel
Bateau de bois qui n’a jamais eu d’ailes
Tenant les cordes, droit sur le bastingage,
Du bout des doigts
L’enfant se voitbalancoire1209313430bi2
Attraper les nuages.

Il me pousse en avant et en arrière
Sur son trône, roi libre comme l’air
Ma destinée n’en est pas moins amère
L’élan se perd
On me libère
Et je reviens sur terre.

Emmanuelle

Jamais, je n’ai pu prendre mes jambes à mon cou ! Ce n’est pourtant pas l’envie qui m’a manqué… Mais toujours prise par un dossier urgent, je reste sur place. Je subis des pressions énormes car on n’hésite pas à s’asseoir sur mes principes. Au moins, si j’étais longue, on me considèrerait davantage. Mais j’en vois de toutes les couleurs. Je me fais tant monter dessus…. J’aimerais bien mener une vie de bâton de moi-même. Tant pis. Ma seule consolation c’est de voir tant de personnes être assis entre ma sœur et moi et vivre alors aussi des situations vraiment inconfortables.

bleuchaiselectriqueMa cousine des Etats-Unis s’est vengée de toutes ces brimades et vexations. Quand elle est branchée, personne ne lui résiste. Dans ma famille, seul mon père s’en est sorti si l’on peut dire… Beaucoup de stars résident chez lui. A la Toussaint, ça défile….

Laurent

Je vais te protéger, mon brave garçon. Tu viens du Nord, est-ce que je me trompe ? Ne serais-tu pas un peu maso de venir ici en cette saison, toi qui as la peau si blanche… Ton nez va rougir, la peau de ton front comme une mue de serpent va s’envoler au moindre souffle du mistral. Mais voilà, j’existe et depuis des siècles, on me porte à la ville comme dans les champs. Je suis fait de feutre, de paille, mais attention , je peux m’envoler les jours de grand vent et t’échapper.

chapeau_009

Jano

3°) Nuage de mots : un nuage de mots passe, à chacun de piocher ceux qui lui plaisent et de s’en inspirer

image

Pour cette recette, il vous faut :
 une grande cocotte en fonte
 300 g de riz arborio
 Un bouillon de légumes
 du parmesan
 un bon équipement de randonnée
 une excellente condition physique !!

Mettez tous les ingrédients et ustensiles nécessaires dans la cocotte, que vous insérez ensuite dans votre sac à dos. Choisissez-le solide et endurant. Parcourez ensuite les 12 Km qui mènent au sommet du Stromboli.

stromboli
Si vous réussissez à échapper aux bombes volcaniques et atteignez ce but, installez-vous à proximité de fumerolles et au travail ! Mais attention à la taille du foyer. Il doit permettre de cuire sans carboniser.
Faites gonfler le riz à feu doux dans le bouillon de légumes. N’oubliez pas d’éviter les émissions de cendres ou de gaz, elles risquent de donner un goût particulier au mélange. Lorsque le riz est fondant, saupoudrez de parmesan.
C’est prêt ! Bon appétit ! Mais si vous apercevez une coulée de lave fondre sur vous, laissez tout sur place et prenez vos jambes à votre cou.

Elodie

Cinematographe_Lumiere

La cinématographie, chassé-croisé entre l’histoire et le romanesque, l’écriture passionnante de construction du vivant, la chronologie, le temps, l’amour, les idées. Art absolu, trajectoire des ailleurs, Stromboli qui monte à l’assaut du ciel. Il donne aux personnages du souffle, des quêtes, des besoins. Il sait donner du temps aux siècles diverses trajectoires.

Jano

Nouveau cortège :

Des écritures fixes avec des idées saintes
L’air du siècle avec le mal du temps
Des petits parents avec des grands besoins
Couper le ciel et prendre le souffle à témoin

dubai-la-ville-dans-les-nuages-une-autre-vue-a-couper-le-souffle-depuis-un-gratte-ciel1Tuer l’amour et faire le temps
Une micro-gorge avec un soutien-onde
Dire entre les lignes et lire ses 4 vérités

Laurent

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s